17/03/2008

 

« Shut Up! »
Tu ne me laisses même pas m’expliquer. Tu as vu. Tu tires tout de suite des conclusions hâtives. Mais sache que je t’aime. Laisse-moi essayer de te dire que ce n’est pas de ma faute. Ecoute-moi, juste une dernière fois. Mais…
Si par mégarde
La faute est mienne
Alors... renie-moi... là
Peut-être est-ce moi qui ait péché, peut-être que oui j’ai aimé cette débauche, ce lui en moi qui n‘était pas toi. Même si au fond de moi il n’y a que toi et il n‘y aura jamais que toi.
Mais sûrement, si tu le dis tant, est-ce vrai, que je me suis laissée emporter dans cette vile luxure. Je suis d’accord pour dire que c’est le Diable qui, quand tu es arrivé, baiser mon corps. Mais…
Simplement sache bien
Que saigne
Ce coeur qui bat pour... toi
Mon cœur pleure, et mon âme, souillée, ne retrouve plus ses contours. Tu pars et la douleur du vide m’enveloppe. Alors que j’ai mal, que tu devrais me consoler, tu enfonces plus profondément le couteau dans mes plaies. J’essaye vainement de courir après toi, mais c’est comme si, maintenant, je n’existe plus.
Et quand l'absence désincarne...
Et hante l'univers
Je n'avais plus qu'à trouver l'âme
Et retrouver peut-être...
Je m’agrippe désespérément à toi, comme un noyé à une bouée. Je voudrais te faire comprendre combien je t’aime, et combien, ô grand combien, la faute n’est pas sur moi. Mais lui, l’être abjecte qui, à l’heure passée, allait et venait en moi. Je ne pouvais dire non, je n’y arrivais pas, mais je le voulais, ô oui, je ne désirais qu’une chose c’est qu’il s’arrête et parte. Puis tu es arrivé et j’ai espéré que tu me sauverais. Que…
Peut-être toi
Peut-être toi
tu comprendrais. Et, au contraire d’un regard tu m’as achevée. Mais…
Regarde-moi
Nulle autre n'a...
L'envie de toi
Comme j'ai besoin de toi
Parce que c'est toi
Parce que c'est moi
Regarde-moi
Nulle autre n'a...
L'envie de toi
Comme j'ai besoin de toi
Pardonne-moi ou, du moins, laisse-moi une chance de te faire comprendre, à quel point c’est moi la victime et non pas toi. Peut-être que ta fierté est tuée, qu’elle est souillée mais alors nous sommes tous deux devenus sales. S’il te plait, une dernière fois laisse-moi t’embrasser pour te faire passer dans ce baiser tout l’amour que j’ai pour toi. Alors que lui, bien plus que ma haine, mon mépris et mon dégoût, je voudrais qu’il meurt. Et j’aurais aimé que toi-même tu le tues, comme si j’étais une princesse en détresse. Et j’en suis une alors donne-moi une dernière chance et…
Si nos matins
Semblent poussière
Alors renie-moi ... là
Simplement je n'aurais
Su taire
Le bruit qui est en... toi
Tes « ne m’approche plus » me font peur. Peur que ce soit vrai. Vraiment fini. Que cette dernière chance, tu ne me la donnes pas. Que jamais tu n’écoutes mes dires, mes plaintes, mes explications. Que jamais tu ne comprennes que ce n’était pas de l’amour mais un viol. Oui, écoute, je ne le souhaitais pas. De nous deux c’est moi qui devrait partir parce que tu n’auras pas su me protéger. Mais je ferme les yeux, parce que je t’aime, parce que c’est toi. Alors pardonne-moi. Je veux oublier, je veux trouver la force de tourner la page. Mais toi, tu détruis encore plus et…
Quand la présence d'un vent calme
Entrouvre l'univers
Mon inquiétude d'amour cache
Une envie de bonheur
Laisse-moi te dire encore une fois combien je t’aime. Combien je voudrais de nouveau sourire avec toi. Retrouver ce bonheur, comme avant.

21:29 Écrit par l'ange a perdu ses ailes dans pensées | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

12/03/2008

Bonbon acidulé. Les citrons sont les meilleurs.

ceygxrnr

L'ambiance prête aux confidences, ne trouvez-vous pas ?
On pourrait s'asseoir sur une chaise et parler de tout et de rien jusqu'à en venir aux secrets, ceux qui sont lourds et pesants. Perte de temps, commençons par la fin, nous verrons ensuite pour le reste.

* http://mllepoppy.canalblog.com *

Je n'arrive plus à écrire ici, les "il" résonnent encore trop dans cet endroit virtuel et tout effacer ne m'aidera pas plus. Tout réécrire, avec une fin heureuse, tomber plus bas dans la folie. Une nouvelle fois demander au temps de s'arrêter pour observer mes plaies et me dire "merde j'ai tout raté". L'amour est là, si proche, je le refuse une fois de plus. Je suis débile et je m'en rends compte. La douleur est toujours là, les délires aussi. La peur me broie et la souffrance me ronge. Je meurs tout simplement, une agonie qui ne veut pas prendre fin. Plus vite, plus fort! Aide-moi et je sourirai à nouveau. Plains-moi que je te frappe, que je bousille ta pitié. Je me permets une pause, définitive. Partout et nulle part. Pourquoi ? La vie est si absurde avec moi. Je me répéte que je suis heureuse et la douleur augmente. Fermer les yeux pour mieux les ouvrir après. Besoin d'écrire mais les mots ne veulent pas venir. Plus rien ne sert. Il ne reste que souffrir. Et ce vide qui grandit chaque jour. Pardon pour toutes ces conneries débitées à une vitesse grand V, sans relecture. Juste mon coeur qui saigne sur cette page virtuelle.

Puis-je me permettre de vous dire à bientôt ?


http://myspace.com/mllepoppy *

16:16 Écrit par l'ange a perdu ses ailes dans petites traces | Lien permanent | Commentaires (6) |  Facebook |

10/03/2008

 

Comme un ange déchu que Satan cueillerait dans un nid de serpents,
Un princesse décorée d'or et d'argent, ses yeux en précieux diaments.

 

19:56 Écrit par l'ange a perdu ses ailes dans pensées | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

16/12/2007

on dirait un ange

J'ai cru que c'était fini mais l'envie de mourir est toujours présente en moi.
Je ne comprends plus mon coeur, je me laisse aller à des folies.
Et l'avenir me parait incertain et sombre.
Je veux faire demi-tour et tout changer.
Je veux oublier, je veux partir.
Les fleurs sont fanées depuis longtemps, mes poèmes oubliés et les gens que j'ai aimé sont tous loin.
Mon stylo écrit et réecrit encore et encore le mot "fin" sur une feuille.
Mes rêves se meurent car même si les crises se sont appaissées le malheur est toujours présent en moi.
Je n'en peux plus, ils continuent à me faire mal, je continue à me faire mal et la douleur me touche fortement dans la poitrine, du coté gauche.

[J'ai brûlé toutes ces histoires qui me faisaient tellement de bien que j'en avais mal.]

J'ai réussi à pleurer en regardant tous ces films.
Et puis, il me manque et j'aimerais le voir.
Je suis triste et personne ne le voit.
Je suis seule et personne ne le voit.
J'agonise, me noyant dans mon sang et mes larmes.
J'ai besoin d'être aimer mais je tombe et aucune main n'est là pour me rattraper.
La souffrance n'a pas de limites.

http://thanatos.skynetblogs.be
http://sylencieuse.canalblog.com

J'attends...

13:49 Écrit par l'ange a perdu ses ailes dans petites traces | Lien permanent | Commentaires (7) |  Facebook |

28/09/2007

Triste réalité

Je commence un deuxième blog : http://thanatos.skynetblogs.be 
Venez me faire un petit coucou là bas si vous avez le temps.. 
dyn001_original_300_226_pjpeg_2587962_fb79b17e952de6cc2bc7b4a69a29141e

Je me perds dans les paradis artificiels,
Fuyant la réalité qui me fait trop souffrir,
Je suis triste mais je n'ose pas le dire,
Pourtant on m'a dit que la vie est belle...
 
 
Je ne crois plus en tout, plus en rien,
C'est un sourire qui se fane, détresse,
Des larmes qui coulent sans jamais de fin
Ma douleur se marie bien avec ma tristesse.

Trop de mort, trop de sang, trop de cris,
La faucheuse est loin d'être la pire mais...
Je ne crois plus en moi, plus en ma vie,
C'est une perte de contrôle de la réalité.

C'est faux de dire que je retombe dans l'ombre,
Je ne suis jamais remontée de mon trou sombre,
Pardonner ne sert plus devant des actes tels,
Et on ose encore dire que la vie est belle...

Mais ouvrez donc les yeux devant l'horreur de ce monde.

Comme un petit miracle j'ai envie
J'ai accepté de vivre grâce à lui,
Il a trouvé les mots, il a été mon ami,
Mais tout ce que je trouve à lui dire c'est merci.

18:43 Écrit par l'ange a perdu ses ailes dans petites traces | Lien permanent | Commentaires (7) |  Facebook |

09/09/2007

danses macabres

J'ai la mélancolie qui coule dans mes veines,
C'est sans espoir, c'est du chagrin et de la peine,
Je me noie dans mes larmes et mon propre sang,
J'ai pleuré en me disant que ça fait longtemps,
Mes poèmes sonnent faux mais je continue,
Je n'ai pas envie, non pas envie du tout de la vie,
Alors pourquoi ? mourir est peut-être solution,
Et pourtant j'ai trouvé de piètres raisons.

Trop long à dire, trop long à écrire..
Je pourrais dire tellement, mais je me tais. J'ai du mal à écrire. J'ai du mal à vivre. Je fais mes premiers pas dans ce monde qui m'effraye. Et je suis seule, si seule. Pourquoi je suis encore prisonnière de ce sentiment d'abandon ? Pourquoi je ne suis pas guérie ? Pourquoi mes crises continuent encore dans l'ombre ? Je suis juste le fantôme de ce moi d'avant. J'ouvre les yeux pour voir avec horreur que tout a changé. C'est gâché, une vie morte. J'ai écrit de travers mon histoire, je me suis trompée. Pourquoi cet énervement, cette fatigue ? Pourquoi cette haine, ce dégoût ? Pourquoi j'ai continué à vivre ?

En deux mois, j'ai réussi à l'oublier, comme quoi je ne l'aimais pas tant que ça. Par contre elle, elle me hante. Deux ans et je continue à regretter. Ma plus grosse erreur c'est de t'avoir montrer mon vrai visage. Je tombe, le regret me ronge et je sais que jamais je ne me ferai pardonner.

Comme une fleur fanée du soir,
Les yeux humides et sans lueur,
La Mort est fatiguée de ce malheur,
Trop de gens meurent, sans espoir,
C'est la fin d'un mythe d'éternité,
Cette nuit, la Mort s'est tuée.

Je n'ai pas la prétention de me dire malheureuse. J'ai mal, je suis triste, mes pensées sont ralenties par le regret et les souvenirs. Perdue dans ce monde étrange et hostile. Où est ma place dans ce dédale impossible ? Il y a trop de monde, trop de choses, trop de complications. J'ai peur, je suis trop renfermée, j'y arrive plus. Je rêve, je m'évade mais je suis encore coincée. Les pleurs recommencent, le sang coule et je me prends à croire que ça n'aura pas de fin. Au plus profond de moi je ressens ce désir d'en finir. Je dois me battre contre, pourquoi ne pas essayer de vivre ? Mais pardon, pardon, pardon, je ne me crois pas capable, pas assez forte. La Mort a trop d'emprise sur moi, la souffrance est en moi. La mélancolie me colle à la peau. La folie contre-attaque et gagnera. Et Elle me manque trop. C'est si dur d'oublier, c'est si dur de canaliser tout ça. C'est si dur d'être..

Un monde à l'envers,
La Terre de travers,
Oh! Quelle misère !
Des parapluies en Enfer
.

http://www.paroles.net/chansons/17000.htm

http://www.paroles.net/chansons/13744.htm

00:13 Écrit par l'ange a perdu ses ailes dans petites traces | Lien permanent | Commentaires (9) |  Facebook |

19/08/2007

Et si...

On a arraché mon sourire et déposé des larmes au coin de mes yeux.
L'avenir tel une ombre inquiétante, tel une pente vers la fin. Vite, toujours plus vite. Et le contrôle de la situation est perdu.
Pourquoi dans les griffes de la Mort je me sens plus en sécurité ?
Pourquoi là-bas j'ai pleuré toute la nuit ?
Pourquoi à bout de force j'ai préféré recommencer ?
Pourquoi j'ai appelé à l'aide alors que je suis seule ?
Pourquoi le désir de mourir accroit chaque jour ?
Parce que tout au fond de moi j'ai un mal constant, le silence pesant de l'absence, la peur de la folie et les papillons noirs. Peut-être que si la Mort n'était pas un personnage qui m'attiré tant.. oui peut-être tout aurait différent. Mais la "maladie" quand elle vise ce n'est pas au hazard et on ne peut pas faire grand chose pour l'éviter quand elle vous veut.
J'ai dessiné des pendus qui s'envolent leur corde accrochée à des parapluies dans le ciel. On a tous le droit à un monde imaginaire. Même si celui ci est macabre, la poèsie lui donne un goût de mélancolie.

On devrait les imiter,
Se maquiller un sourire,
Cacher nos envies de mourir,
Et un bonheur s'inventer.

C'est dur la fdouleur,
Quand on ne la voit pas,
On s'entaille les bras,
On s'enferme dans la peur.

C'est la ballade des macchabées,
Comme des pierrots en dépression,
Pas la peine de se poser de questions,
C'est pire que la mort de s'aimer.

Des regards de travers,
Marionettes aux yeux vides,
Défilé des beaux suicidés,
On oubile l'éphémère.

Même les arbres pleurent,
Leurs feuilles se sont envolées,
La tristesse les leur a volé,
Des arbres figés de malheur.

C'est la ballade des macchabées,
Des sourires de dépression,
Et des traces de mutilation,
C'est pire que la mort de s'aimer.

13:53 Écrit par l'ange a perdu ses ailes dans petites traces | Lien permanent | Commentaires (10) |  Facebook |

03/07/2007

la vie est une absurdité sans logique

bazard

Quelques rouges bougies,
De la cire dans la bouche,
Une atmosphère de mélancolie,
Tout un rituel louche.

 

Allumer du bout des doigts,
Souffler sur un morceau de vie,
Pâle lumière et manque de choix,
Pleurs emplis de folie.

 

Bouteille de rêve illusoire,
Vodka de plages de lait,
Une fête au goût de désespoir,
Petits gâteaux d’éternité.

13:27 Écrit par l'ange a perdu ses ailes dans poèmes | Lien permanent | Commentaires (17) |  Facebook |

16/06/2007

parce que j'en peux plus

(dsl de plus trop venir sur vos blogs, mais je fais un pause avec le net)

fuite

J'ai envie d'écrire ma haine et ma douleur,
De crier au monde l'injustice de cette vie,
Mais, pétrifiée, baignant dans mes pleurs,
Je me noie et sanglote, fuyant l'atroce folie,
Je suis déjà dedans, tremblante de détresse.
Je l'ai vu pour la dernière fois, j'ai pleuré,
Et je meurs sous le poids de la tristesse,
Je taillade mon corps d'avoir trop aimé,
Libérant la souffrance coulant dans mon sang,
Aucun soulagement à me détruire petit à petit,
Juste l'envie encore plus de quitter cette vie.
C'est dans le noir que je partirai lentement.

18:52 Écrit par l'ange a perdu ses ailes dans petites traces | Lien permanent | Commentaires (9) |  Facebook |

08/06/2007

pardon à tous

triste sang

C'est une mauvaise exitation qui m'envahie,
Mes pensées sont remplacées par la folie,
Je me laisse lourdement tomber dans l'hystérie,
Même si je pleure je ne suis plus de la vie,
Je ne peux plus en sortir, je n'existe déjà plus,
Ca m'a rongée, m'a rendue invisible, j'ai disparu.
Je suis désolée de vous avoir fait tant souffrir,
Et merci d'avoir réussi malgrè tout à me soutenir.
Dommage que je sache que je ne changerai jamais,
Sinon j'aurais pu mieux profiter des moments de réalité,
Maintenant je ne veux plus vous faire de mal,
Je veux tuer mon âme si folle et mon corps si sale,
Je veux me tuer pour ne plus être comme je suis,
Ne plus être triste, ne plus souffrir, ne plus être folie.

16:52 Écrit par l'ange a perdu ses ailes dans tristes plaintes | Lien permanent | Commentaires (7) |  Facebook |

03/06/2007

...

 

Enigma_I_by_poisongirl112

 

Comment je fais pour vivre dans une société comme ça ?
Comment je peux vivre dans ce monde ?
Tout va de travers, le bonheur est une chose étrangère.
Les gens ont les idées tordues. Les gens sont méchants avec moi. Ils veulent m'envoyer en prison. Un endroit pire que la mort. Juste parce que je suis différente. Je hais les gens. Ils comprennent rien. Heureusement qu'il y a d'autres gens qui sont là pour moi. J'aimerais faire plus de choses pour eux. Je me sens inutile.

Personne ne sait. C'est un puzzle, les pièces sont dispersées partout. J'aimerais avoir la force de me confier. De tout dire. Mais j'ai la peur au ventre. Je veux pas qu'on me comprenne mal. Que la douleur ne soit qu'amplifiée.

Pardon. Parce que je voulais tout leur dire mais je n'ai pas pu. Parce que je ne voulais plus recommencer et je sais que si je le refais j'irai là bas en enfer. Parce que je continue à me punir et qu'ils aiment pas ça. Mais je suis méchante. Mais je suis agressive. Et que j'ai mes souffres douleurs dont moi. Pardon. Parce que j'en peux plus de cette vie. Parce que c'est pas fait pour moi. Parce que j'ai menti. Juste pardon d'exister et d'être moi sans pouvoir changer.
Je me suis amusée dans ma chambre à faire sortir tout le sang impur de mon être mais ça à pas marcher, je suis toujours la même. Ce soir je continue jusqu'à la fin de moi.
N'empêche j'ai toujours su que j'étais folle et je m'en vante encore, j'ai juste peur de ça..

18:49 Écrit par l'ange a perdu ses ailes dans pensées | Lien permanent | Commentaires (8) |  Facebook |

25/05/2007

parce que je suis triste

dyn001_original_467_653_pjpeg_17747_e718ea47cf384901809054a2880640cf
 
Et dans la mélancolie du bonheur,
Je regrette un instant ma vie gachée,
J'aimerais qu'elle puise recommencer,
Mais je sais qu'elle reste sans lueur.
 
Je suis revenue, dans un dernier soupir,
Juste pour dire mon amour et ma haine,
Des gens autour m'ont trahie et fait souffrir,
Et j'ai mal aussi de savoir que toujours je l'aime.
 
Silence pesant qui me broye le coeur,
Je n'existe plus, un fantôme en détresse,
Dans le passé, juste un souvenir de tristesse,
Déçue, je rêve mourir pour tuer la douleur.
 
Je dirai dans un dernier souffle, doucement,
Que la mort est tout tandis que la vie n'est plus,
Ca fait longtemps que je sais que le combat était perdu,
Alors à quoi bon être rester tant de temps...

17:22 Écrit par l'ange a perdu ses ailes dans tristes plaintes | Lien permanent | Commentaires (10) |  Facebook |

27/03/2007

souvenir à oublier

coeur lame

C’est dur de la voir ainsi,
Semblable à qui aurait oublié,
Je n’ose à peine la regarder,
Me rappelant ces moments de folie,
J’ai le mal des souvenirs,
A cause d’elle j’ai voulu en finir,
Ca m’a fait mal, ça me fait mal,
Ca à rendu mon cœur si pale,
Je voudrais pouvoir l’oublier,
La rayer enfin de mes pensées,
Mais elle est là devant moi,
Faisant augmenter mon désarroi,
J’ai rien à regretter pourtant,
C’est bizarre ce sentiment,
Entre remords et tristesse,
J’ai besoin de sa tendresse,
Je veux qu’elle reste près,
Mais que je puise me pardonner,
Même si je n’ai rien fait,
Avoir la conscience en paix,
 
 
Non je l’aime plus, je veux juste tourner la page et savoir qu’elle a pas oublié ce qui s’est passé..

18:58 Écrit par l'ange a perdu ses ailes dans tristes plaintes | Lien permanent | Commentaires (15) |  Facebook |

17/03/2007

un titre ou mourir

sombre arbre mort

Des larmes sombres de sang,

Une flaque rouge de désespoir,

Un regard vers le ciel noir,

Je cris mais personne n'entend,

J'ai peur de mourir, de tomber,

Je sens l'envie trop présente,

L'idée, tout le temps, me hante,

J'ai un grand besoin d'exister,

Le fait de ne pas savoir,

J'ai l'impression d'avoir oublier,

De ne pas connaitre mon passé,

J'arrive plus à croire à mon histoire,

Qu'est ce qu'il s'est passé,

Pour que j'ai autant changé ?

12:59 Écrit par l'ange a perdu ses ailes dans tristes plaintes | Lien permanent | Commentaires (14) |  Facebook |

10/03/2007

souffrir ou mourir

Des vers tout en abstrait,

Des pensées mélangées,

Regresser vers la nullité,

C'est fatiguant d'aimer...

 

tableau de rose

Boire, fumer, tuer,

Se droguer ou se mutiler,

Dans une haine morbide,

Dans une mélancolie acide.

 

On part sans effort,

On attend juste la mort,

Ne pas se lever,

Pour ne rien endurer.

 

Danse lumineuse,

Eclair dans le noir,

Une mort silencieuse,

Un regard vide sans espoir.

 

Faire à se guise sa vie,

Continuer ou en finir,

Tomber dans un coma infini,

Un peu comme mourir.

 

Veux-tu m'aider ?

Peux-tu m'aider?

Personne ne veut,

Personne ne peut.

 

J'ai appelé au secour,

Les gens sont sourds,

Je me renferme, me tais,

Les gens m'ont tué.

 

Les pleurs ne viennent plus,

Etre dans une douleur inconnue,

Le sang ne fait que couler,

La folie me fait trop saigner.

 

Goodbye cruel world..

15:06 Écrit par l'ange a perdu ses ailes dans petites traces | Lien permanent | Commentaires (17) |  Facebook |

01/03/2007

moral au plus bas mais envie de vivre

allumette

Malgrè le temps écoulé, je continue à l'aimer,

Il ne me reste qu'une parcelle d'illusion,

Et j'ai peur de rechuter dans la mélancolie,

Le mal me ronge jusque dans mon coeur,

Ce besoin de comprende, ce désir d'exister,

C'est un mélange de dégoût et de fierté,

Des sourires de mépris, des larmes de douleur,

Tout gacher, regarder sombrer ma vie,

Je tombe encore plus bas et crier a ses raisons,

Malgrè sa carapace de pierre mon coeur est brisé.

23:14 Écrit par l'ange a perdu ses ailes dans tristes plaintes | Lien permanent | Commentaires (18) |  Facebook |

24/02/2007

 douceur illusoir

Copie de oeildupapillon
 
 
Doux rêve d'un soir,
Lumière d'espoir illusoir,
Sécher ses larmes noires,
Regarder le reflet du miroir.
 
Douce musique oubliée,
Fermer les yeux avant de tuer,
Sortir de l'imaginaire ensoleillé,
Devant s'élève la triste réalité.
 
Doux mots murmurés dans la folie,
Temps révolu d'une autre vie,
Replonger dans la mélancolie,
Arrêter de boire l'eau de l'oublis.

17:01 Écrit par l'ange a perdu ses ailes dans poèmes | Lien permanent | Commentaires (15) |  Facebook |

20/02/2007

c'est maintenant qu'il faut agir pour l'avenir

horloge

L'avenir est réduit à un champs de ruines chaotique,

Toutes les beautés de notre planète magnifique,

Deviendront poussières dans un désert lunaire,

Nous seront, humains, que des êtres éphémères,

Petits souvenirs dans un paysage de douleur,

Regrettant amèrement notre passé de bonheur,

Où nous n'avions rien fait pour que l'avenir soit changé,

Et ce n'est pas plutard mais maitnenant qu'il faut se bouger,

Pensez à l'avenir, pour qu'il soit beau et agréable, changer vos habitudes...

12:31 Écrit par l'ange a perdu ses ailes dans pensées | Lien permanent | Commentaires (15) |  Facebook |

13/02/2007

seule abandonnée de tous

Copie de femmeeau

Accroupie sur le désespoir,

Enfoncée dans l'obscur de la déprime,

L'envie de mourir hantant mon coeur,

Seule dans le noir de la folie...

 

Briser la vie comme un miroir,

Le reflet volant dans un sombre abime,

Je ressens comme une vive peur,

Paranoïa, tomber dans la mélancolie...

 

Lit de mort aux dessins anciens,

Souffle de remords pour autrui,

Je me sens abandonnée,

Toile non finie aux couleurs ternes...

 

Je suis bien trop près de la fin,

Portant un regard plein de mépris,

Pour ceux qui m'ont laissés tomber,

En moi, une vague de haine...

15:57 Écrit par l'ange a perdu ses ailes dans tristes plaintes | Lien permanent | Commentaires (12) |  Facebook |

06/02/2007

l'absurde de la ville

dyn002_original_620_642_pjpeg_17747_d253b4779a27920ff81d487eb69c6e77

Dans la rue illuminée de réverbères mourants,

Paris s'éteint dans le bruit de mes pleurs,

Regarder au loin le ciel s'assombrissant,

Profiter des derniers instants de bonheur,

Le temps file vers un autre lendemain,

La vie rayonne d'une pesanteur sans fin,

Silence, il faut laisser les mots danser,

Na pas gâcher une valse déjà terminée...

 

 

Change les mots, et peut-être que la vie changera...

18:42 Écrit par l'ange a perdu ses ailes dans petites traces | Lien permanent | Commentaires (13) |  Facebook |

31/01/2007

tourbillon

repos sur le sable en rode blanche
Le bruit des vagues dans le lointain,
Le regret d'accélerer la fin,
Apprendre qu'elle va mourir,
Que son histoire va bientôt se finir...
 
Elle pourrait recommencer,
Elle pourrait continuer à avancer,
Mais elle préfére se laisser couler,
Le sang dégouline sans s'arrêter...
 
Choisir entre la vie et la mort,
Choisir d'en avoir encore,
Elle n'a plus aucun désir,
Que celui de se laisser mourir...
 
Elle pleure dans le vent,
Sa vie gachée par le temps,
Entre drogue et passion,
Seule, éphèmere raison...
 
Les vagues bercent son coeur,
La fin si proche qui se dessine,
S'approche l'ombre maligne,
Elle sourit dans ses pleurs...

14:39 Écrit par l'ange a perdu ses ailes dans poèmes | Lien permanent | Commentaires (15) |  Facebook |

27/01/2007

pause sans lendemain

deviantart28

 

M'asseoir seule dans la gare sur le banc,

Attendre le train qui n'arrive jamais,

Assisse sans bouger, figée dans le temps,

Sourire aux gens qui passent sans s'arrêter.

Faire une pause sans lendemain,

Vouloir partir sans pouvoir bouger,

Rester sur un banc sans se relever,

Attendre qu'on vienne me tendre la main.

Besoin d'aide mais il n'y a que moi qui puise m'aider...

17:53 Écrit par l'ange a perdu ses ailes dans petites traces | Lien permanent | Commentaires (18) |  Facebook |

24/01/2007

espoir perdu

sanctuary2

 

Espèrer ne veut plus rien dire dans mon coeur,

Rêver est devenu un mélange entre lueur et peur,

La chute est trop longue après l'espoir perdu,

Mieux vaut ne croire qu'en la vérité connue...

C'est des mots, des pensées qui n'existent plus,

Des rêves, des désirs qui ont disparu,

Simplement après l'espoir perdu dans mon coeur,

Changer est une envie mélange de lueur et de peur...

Mais y-a-t il moyen de recommencer,

Quand l'espoir perdu a decidé de continuer...

13:51 Écrit par l'ange a perdu ses ailes dans tristes plaintes | Lien permanent | Commentaires (13) |  Facebook |

20/01/2007

tout tourne en rond

pleur

 

Que dire d'autre que je n'ai déjà dit,

Le passé idem au present continué dans l'avenir,

Manque d'espoir et de chance pour en finir,

Silence tout tourne en rond dans la folie,

 

Petit mot pour arrêter jamais sorti de ma bouche,

La peine et la detresse sont plus faciles et plus douces,

Ca ne veut rien dire, rien signifier en vrai,

Et pourtant ça tourne en rond sans stopper...

18:30 Écrit par l'ange a perdu ses ailes dans tristes plaintes | Lien permanent | Commentaires (17) |  Facebook |

15/01/2007

partir en fumée

coin de loublis par le temps

 

Je vois le voile de sérénité se lever de dessus mon coeur,

Je me sens trahie par ces mots qui ont tuer mon peu de bonheur,

C'est une chute longue et mortelle droit vers le désespoir,

Une journée bien commencer, tout se gâche le soir,

Ma quiètude et ma furtive joie sont parties en fumée,

Je déprime encore, replongeant dans éternelle mélancolie,

Quand je me dis que je croyais que le malheur était fini,

Je tombe plus bas par ces mots pas trés méchant,

Mais blessant pour mon coeur déjà brisé, je coule longuement...

20:14 Écrit par l'ange a perdu ses ailes dans pensées | Lien permanent | Commentaires (18) |  Facebook |

12/01/2007

délice de douleur

papillon bleu

 

J'apprécie souffrir de l'aimer,

J'accepte me laisser couler,

J'aime le délice de douleur,

Que me procure mon coeur,

Un regard vers le vide de l'enfer,

Une souffrance bien éphemère,

En comparant l'infini de ma tristesse,

Mais j'ai le plaisir de vivre sans tendresse,

Je me suis attachée aux pleurs,

La mal est une habitude sans peur,

Mutilation, délice de douleur,

J'ai perdu ma vie et le bonheur,

Depuis longtemps que je ne sais plus,

J'ai oublié ce que c'est, un souvenir inconnu,

Je tire un trai sur l'espoir en couleurs,

Et je tombe dans le délice de douleur,

Au quel mon corps est habitué,

Je me laisse couler, couler, couler...

15:54 Écrit par l'ange a perdu ses ailes dans pensées | Lien permanent | Commentaires (13) |  Facebook |

06/01/2007

des mots

deviantart22

 

J'ai l'impression d'être perdue,

Dans ce flot de souvenirs oubliés,

Noyée par un passé inconnu,

Divaguation dans le verbe espèrer.

 

Des mots qui m'enchainent,

Mon coeur rempli de haine,

Je coule dans les eaux noires,

Les abimes du desespoir.

 

Je ne comprends plus la vie,

La mienne, celle autour de nous,

Je n'ai plus d'envie,

Dans ce monde qui devient fou.

 

Des mots et mon coeur brisés,

Mon âme fait le deuil des pleurs,

Je ne recherche plus la lueur,

Mon avenir est basé sur tomber.

 

Mes questions on disparus,

A force d'attendre des réponces inconnues,

Mes derniers mots,

Souffle qui tombe à l'eau.

12:39 Écrit par l'ange a perdu ses ailes dans pensées | Lien permanent | Commentaires (15) |  Facebook |

02/01/2007

rêve d'une plus belle fin

soir dun banc

Je rêve que tout est autre, que la vie a menti la vérité...

Pourtant je sais hélas que tout est bien vrai...
 
Mais dans mes rêves je peux imaginer un bonheur...
 
Une joie qu'il m'aime, hélas d'un coté c'est une douleur...
 
Un espoir par l'imagination de voir autrement ma vie...
 
Un espoir faux qui se moque de ma naïveté, qui me rit...
 
Je voudrais que tout soit différent, je pleure...
 
Je rêve d'une plus belle fin, j'ai peur...

20:31 Écrit par l'ange a perdu ses ailes dans pensées | Lien permanent | Commentaires (10) |  Facebook |

31/12/2006

lueur dans mon coeur

rue deserte

Les larmes ont coulé, les souvenirs pas assez regrettés,

Le passé qui refait surface pour mieux se faire oublier,
 
Je me sens comme allegée d'un lourd fardeau,
 
Et pourtant toujours l'amour dans mon coeur brisé,
 
Mais je ressents une sensation que ne décrit aucun mot,
 
C'est comme une lueur, un soulagement pour la nouvelle année,
 
Je vous souhaite à tous et à toutes une bonne soirée,
 
J'espère moi même en passer une joyeuse,
 
Mais n'esperons pas trop, surment pas merveilleuse,
 
Ma peine et mon chagrin n'ont pas céssés d'exister...

16:15 Écrit par l'ange a perdu ses ailes dans pensées | Lien permanent | Commentaires (16) |  Facebook |

29/12/2006

nouvelle année

dyn003_original_598_534_pjpeg_17747_b5c9f8ad1dd34fadd5465e992eb14e63

Un sept à la place d'un six, un pas vers l'avenir,
Une nouvelle année pour mieux mourir,
Le premier du mois de Janvier,
Dans le froid de l'hiver profond,
Chacun s'embrassera à la volée,
Sans entendre mes sanglots longs,
Partout la joie et un grnad bonheur,
Sauf en moi, à l'interieur de mon coeur,
C'est le regret que tout ce soit si vite passé,
Le temps a volé le reste de mon espoir,
Et je n'ai pas pus le rattraper,
Maintenant une page de plus dans mon histoire,
Une nouvelle année peut-être pire que la précédente...

13:39 Écrit par l'ange a perdu ses ailes dans pensées | Lien permanent | Commentaires (17) |  Facebook |