24/02/2007

 douceur illusoir

Copie de oeildupapillon
 
 
Doux rêve d'un soir,
Lumière d'espoir illusoir,
Sécher ses larmes noires,
Regarder le reflet du miroir.
 
Douce musique oubliée,
Fermer les yeux avant de tuer,
Sortir de l'imaginaire ensoleillé,
Devant s'élève la triste réalité.
 
Doux mots murmurés dans la folie,
Temps révolu d'une autre vie,
Replonger dans la mélancolie,
Arrêter de boire l'eau de l'oublis.

17:01 Écrit par l'ange a perdu ses ailes dans poèmes | Lien permanent | Commentaires (15) |  Facebook |

20/02/2007

c'est maintenant qu'il faut agir pour l'avenir

horloge

L'avenir est réduit à un champs de ruines chaotique,

Toutes les beautés de notre planète magnifique,

Deviendront poussières dans un désert lunaire,

Nous seront, humains, que des êtres éphémères,

Petits souvenirs dans un paysage de douleur,

Regrettant amèrement notre passé de bonheur,

Où nous n'avions rien fait pour que l'avenir soit changé,

Et ce n'est pas plutard mais maitnenant qu'il faut se bouger,

Pensez à l'avenir, pour qu'il soit beau et agréable, changer vos habitudes...

12:31 Écrit par l'ange a perdu ses ailes dans pensées | Lien permanent | Commentaires (15) |  Facebook |

13/02/2007

seule abandonnée de tous

Copie de femmeeau

Accroupie sur le désespoir,

Enfoncée dans l'obscur de la déprime,

L'envie de mourir hantant mon coeur,

Seule dans le noir de la folie...

 

Briser la vie comme un miroir,

Le reflet volant dans un sombre abime,

Je ressens comme une vive peur,

Paranoïa, tomber dans la mélancolie...

 

Lit de mort aux dessins anciens,

Souffle de remords pour autrui,

Je me sens abandonnée,

Toile non finie aux couleurs ternes...

 

Je suis bien trop près de la fin,

Portant un regard plein de mépris,

Pour ceux qui m'ont laissés tomber,

En moi, une vague de haine...

15:57 Écrit par l'ange a perdu ses ailes dans tristes plaintes | Lien permanent | Commentaires (12) |  Facebook |

06/02/2007

l'absurde de la ville

dyn002_original_620_642_pjpeg_17747_d253b4779a27920ff81d487eb69c6e77

Dans la rue illuminée de réverbères mourants,

Paris s'éteint dans le bruit de mes pleurs,

Regarder au loin le ciel s'assombrissant,

Profiter des derniers instants de bonheur,

Le temps file vers un autre lendemain,

La vie rayonne d'une pesanteur sans fin,

Silence, il faut laisser les mots danser,

Na pas gâcher une valse déjà terminée...

 

 

Change les mots, et peut-être que la vie changera...

18:42 Écrit par l'ange a perdu ses ailes dans petites traces | Lien permanent | Commentaires (13) |  Facebook |