17/03/2008

 

« Shut Up! »
Tu ne me laisses même pas m’expliquer. Tu as vu. Tu tires tout de suite des conclusions hâtives. Mais sache que je t’aime. Laisse-moi essayer de te dire que ce n’est pas de ma faute. Ecoute-moi, juste une dernière fois. Mais…
Si par mégarde
La faute est mienne
Alors... renie-moi... là
Peut-être est-ce moi qui ait péché, peut-être que oui j’ai aimé cette débauche, ce lui en moi qui n‘était pas toi. Même si au fond de moi il n’y a que toi et il n‘y aura jamais que toi.
Mais sûrement, si tu le dis tant, est-ce vrai, que je me suis laissée emporter dans cette vile luxure. Je suis d’accord pour dire que c’est le Diable qui, quand tu es arrivé, baiser mon corps. Mais…
Simplement sache bien
Que saigne
Ce coeur qui bat pour... toi
Mon cœur pleure, et mon âme, souillée, ne retrouve plus ses contours. Tu pars et la douleur du vide m’enveloppe. Alors que j’ai mal, que tu devrais me consoler, tu enfonces plus profondément le couteau dans mes plaies. J’essaye vainement de courir après toi, mais c’est comme si, maintenant, je n’existe plus.
Et quand l'absence désincarne...
Et hante l'univers
Je n'avais plus qu'à trouver l'âme
Et retrouver peut-être...
Je m’agrippe désespérément à toi, comme un noyé à une bouée. Je voudrais te faire comprendre combien je t’aime, et combien, ô grand combien, la faute n’est pas sur moi. Mais lui, l’être abjecte qui, à l’heure passée, allait et venait en moi. Je ne pouvais dire non, je n’y arrivais pas, mais je le voulais, ô oui, je ne désirais qu’une chose c’est qu’il s’arrête et parte. Puis tu es arrivé et j’ai espéré que tu me sauverais. Que…
Peut-être toi
Peut-être toi
tu comprendrais. Et, au contraire d’un regard tu m’as achevée. Mais…
Regarde-moi
Nulle autre n'a...
L'envie de toi
Comme j'ai besoin de toi
Parce que c'est toi
Parce que c'est moi
Regarde-moi
Nulle autre n'a...
L'envie de toi
Comme j'ai besoin de toi
Pardonne-moi ou, du moins, laisse-moi une chance de te faire comprendre, à quel point c’est moi la victime et non pas toi. Peut-être que ta fierté est tuée, qu’elle est souillée mais alors nous sommes tous deux devenus sales. S’il te plait, une dernière fois laisse-moi t’embrasser pour te faire passer dans ce baiser tout l’amour que j’ai pour toi. Alors que lui, bien plus que ma haine, mon mépris et mon dégoût, je voudrais qu’il meurt. Et j’aurais aimé que toi-même tu le tues, comme si j’étais une princesse en détresse. Et j’en suis une alors donne-moi une dernière chance et…
Si nos matins
Semblent poussière
Alors renie-moi ... là
Simplement je n'aurais
Su taire
Le bruit qui est en... toi
Tes « ne m’approche plus » me font peur. Peur que ce soit vrai. Vraiment fini. Que cette dernière chance, tu ne me la donnes pas. Que jamais tu n’écoutes mes dires, mes plaintes, mes explications. Que jamais tu ne comprennes que ce n’était pas de l’amour mais un viol. Oui, écoute, je ne le souhaitais pas. De nous deux c’est moi qui devrait partir parce que tu n’auras pas su me protéger. Mais je ferme les yeux, parce que je t’aime, parce que c’est toi. Alors pardonne-moi. Je veux oublier, je veux trouver la force de tourner la page. Mais toi, tu détruis encore plus et…
Quand la présence d'un vent calme
Entrouvre l'univers
Mon inquiétude d'amour cache
Une envie de bonheur
Laisse-moi te dire encore une fois combien je t’aime. Combien je voudrais de nouveau sourire avec toi. Retrouver ce bonheur, comme avant.

21:29 Écrit par l'ange a perdu ses ailes dans pensées | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

10/03/2008

 

Comme un ange déchu que Satan cueillerait dans un nid de serpents,
Un princesse décorée d'or et d'argent, ses yeux en précieux diaments.

 

19:56 Écrit par l'ange a perdu ses ailes dans pensées | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

03/06/2007

...

 

Enigma_I_by_poisongirl112

 

Comment je fais pour vivre dans une société comme ça ?
Comment je peux vivre dans ce monde ?
Tout va de travers, le bonheur est une chose étrangère.
Les gens ont les idées tordues. Les gens sont méchants avec moi. Ils veulent m'envoyer en prison. Un endroit pire que la mort. Juste parce que je suis différente. Je hais les gens. Ils comprennent rien. Heureusement qu'il y a d'autres gens qui sont là pour moi. J'aimerais faire plus de choses pour eux. Je me sens inutile.

Personne ne sait. C'est un puzzle, les pièces sont dispersées partout. J'aimerais avoir la force de me confier. De tout dire. Mais j'ai la peur au ventre. Je veux pas qu'on me comprenne mal. Que la douleur ne soit qu'amplifiée.

Pardon. Parce que je voulais tout leur dire mais je n'ai pas pu. Parce que je ne voulais plus recommencer et je sais que si je le refais j'irai là bas en enfer. Parce que je continue à me punir et qu'ils aiment pas ça. Mais je suis méchante. Mais je suis agressive. Et que j'ai mes souffres douleurs dont moi. Pardon. Parce que j'en peux plus de cette vie. Parce que c'est pas fait pour moi. Parce que j'ai menti. Juste pardon d'exister et d'être moi sans pouvoir changer.
Je me suis amusée dans ma chambre à faire sortir tout le sang impur de mon être mais ça à pas marcher, je suis toujours la même. Ce soir je continue jusqu'à la fin de moi.
N'empêche j'ai toujours su que j'étais folle et je m'en vante encore, j'ai juste peur de ça..

18:49 Écrit par l'ange a perdu ses ailes dans pensées | Lien permanent | Commentaires (8) |  Facebook |

20/02/2007

c'est maintenant qu'il faut agir pour l'avenir

horloge

L'avenir est réduit à un champs de ruines chaotique,

Toutes les beautés de notre planète magnifique,

Deviendront poussières dans un désert lunaire,

Nous seront, humains, que des êtres éphémères,

Petits souvenirs dans un paysage de douleur,

Regrettant amèrement notre passé de bonheur,

Où nous n'avions rien fait pour que l'avenir soit changé,

Et ce n'est pas plutard mais maitnenant qu'il faut se bouger,

Pensez à l'avenir, pour qu'il soit beau et agréable, changer vos habitudes...

12:31 Écrit par l'ange a perdu ses ailes dans pensées | Lien permanent | Commentaires (15) |  Facebook |

15/01/2007

partir en fumée

coin de loublis par le temps

 

Je vois le voile de sérénité se lever de dessus mon coeur,

Je me sens trahie par ces mots qui ont tuer mon peu de bonheur,

C'est une chute longue et mortelle droit vers le désespoir,

Une journée bien commencer, tout se gâche le soir,

Ma quiètude et ma furtive joie sont parties en fumée,

Je déprime encore, replongeant dans éternelle mélancolie,

Quand je me dis que je croyais que le malheur était fini,

Je tombe plus bas par ces mots pas trés méchant,

Mais blessant pour mon coeur déjà brisé, je coule longuement...

20:14 Écrit par l'ange a perdu ses ailes dans pensées | Lien permanent | Commentaires (18) |  Facebook |

12/01/2007

délice de douleur

papillon bleu

 

J'apprécie souffrir de l'aimer,

J'accepte me laisser couler,

J'aime le délice de douleur,

Que me procure mon coeur,

Un regard vers le vide de l'enfer,

Une souffrance bien éphemère,

En comparant l'infini de ma tristesse,

Mais j'ai le plaisir de vivre sans tendresse,

Je me suis attachée aux pleurs,

La mal est une habitude sans peur,

Mutilation, délice de douleur,

J'ai perdu ma vie et le bonheur,

Depuis longtemps que je ne sais plus,

J'ai oublié ce que c'est, un souvenir inconnu,

Je tire un trai sur l'espoir en couleurs,

Et je tombe dans le délice de douleur,

Au quel mon corps est habitué,

Je me laisse couler, couler, couler...

15:54 Écrit par l'ange a perdu ses ailes dans pensées | Lien permanent | Commentaires (13) |  Facebook |

06/01/2007

des mots

deviantart22

 

J'ai l'impression d'être perdue,

Dans ce flot de souvenirs oubliés,

Noyée par un passé inconnu,

Divaguation dans le verbe espèrer.

 

Des mots qui m'enchainent,

Mon coeur rempli de haine,

Je coule dans les eaux noires,

Les abimes du desespoir.

 

Je ne comprends plus la vie,

La mienne, celle autour de nous,

Je n'ai plus d'envie,

Dans ce monde qui devient fou.

 

Des mots et mon coeur brisés,

Mon âme fait le deuil des pleurs,

Je ne recherche plus la lueur,

Mon avenir est basé sur tomber.

 

Mes questions on disparus,

A force d'attendre des réponces inconnues,

Mes derniers mots,

Souffle qui tombe à l'eau.

12:39 Écrit par l'ange a perdu ses ailes dans pensées | Lien permanent | Commentaires (15) |  Facebook |

02/01/2007

rêve d'une plus belle fin

soir dun banc

Je rêve que tout est autre, que la vie a menti la vérité...

Pourtant je sais hélas que tout est bien vrai...
 
Mais dans mes rêves je peux imaginer un bonheur...
 
Une joie qu'il m'aime, hélas d'un coté c'est une douleur...
 
Un espoir par l'imagination de voir autrement ma vie...
 
Un espoir faux qui se moque de ma naïveté, qui me rit...
 
Je voudrais que tout soit différent, je pleure...
 
Je rêve d'une plus belle fin, j'ai peur...

20:31 Écrit par l'ange a perdu ses ailes dans pensées | Lien permanent | Commentaires (10) |  Facebook |

31/12/2006

lueur dans mon coeur

rue deserte

Les larmes ont coulé, les souvenirs pas assez regrettés,

Le passé qui refait surface pour mieux se faire oublier,
 
Je me sens comme allegée d'un lourd fardeau,
 
Et pourtant toujours l'amour dans mon coeur brisé,
 
Mais je ressents une sensation que ne décrit aucun mot,
 
C'est comme une lueur, un soulagement pour la nouvelle année,
 
Je vous souhaite à tous et à toutes une bonne soirée,
 
J'espère moi même en passer une joyeuse,
 
Mais n'esperons pas trop, surment pas merveilleuse,
 
Ma peine et mon chagrin n'ont pas céssés d'exister...

16:15 Écrit par l'ange a perdu ses ailes dans pensées | Lien permanent | Commentaires (16) |  Facebook |

29/12/2006

nouvelle année

dyn003_original_598_534_pjpeg_17747_b5c9f8ad1dd34fadd5465e992eb14e63

Un sept à la place d'un six, un pas vers l'avenir,
Une nouvelle année pour mieux mourir,
Le premier du mois de Janvier,
Dans le froid de l'hiver profond,
Chacun s'embrassera à la volée,
Sans entendre mes sanglots longs,
Partout la joie et un grnad bonheur,
Sauf en moi, à l'interieur de mon coeur,
C'est le regret que tout ce soit si vite passé,
Le temps a volé le reste de mon espoir,
Et je n'ai pas pus le rattraper,
Maintenant une page de plus dans mon histoire,
Une nouvelle année peut-être pire que la précédente...

13:39 Écrit par l'ange a perdu ses ailes dans pensées | Lien permanent | Commentaires (17) |  Facebook |

23/12/2006

vacances tortures

fleur de fille

 

En ce jour de Samedi depuis ce midi,

Me voilà en vacances, deux semaines sans cours,

Mais c'est surtout deux semaines de malheur en amour,

Tant de jours où je ne le verrais pas, c'est de la folie,

Comment faire pour tenir, comment faire pour ne pas lâcher..?

Vacances de bonheur avec les fêtes, la nouvelle année,

Pour moi elles ont perdu leur joie, mes bonnes résolutions,

Sont d'arreter de me poser toutes ces questions,

Et d'essayer de l'oublier même si c'est impossible je sais,

Même voudrais-je vraiment arreter de l'aimer..?

13:33 Écrit par l'ange a perdu ses ailes dans pensées | Lien permanent | Commentaires (13) |  Facebook |

16/12/2006

existance non méritée

Le monde souffre de nos caprices toujours plus grands,

Il meurt peu à peu, il ne lui reste plus beaucoup de temps,

Nous tous, nous sommes nos propres meurtriers,

Nous tuons le monde mais s'il meurt nous mourrons aussi,

La mort arrive à petits pas maintenant qu'on l'a appellé,

Crime de notre bétise humaine, crime de notre folie...

 

plume solitaire

 

Le Monde souffre
les Hommes le torturent
son coeur a du mal à battre
personne ne l'aide
personne ne veut l'aider
personne ne peut l'aider
le Monde souffre
il pousse des cris etouffés
personne ne l'entend
personne ne veut l'entendre
personne ne peut l'entendre
le Monde souffre
il est déjà trop tard
les Hommes ne savent pas
personne ne veut savoir
personne ne peut savoir
qu'il meurt doucement
et qu'ils mourront avec lui...

15:02 Écrit par l'ange a perdu ses ailes dans pensées | Lien permanent | Commentaires (14) |  Facebook |

11/12/2006

mal dans mon coeur brisé

nue entrelacée

 

Je n'arrive pas à ne pas l'aimer,

Je ne peux pas l'oublier,

Et j'ai mal dans mon coeur brisé,

Douleur violente illimitée,

Qui me poignarde quand je le vois,

C'est l'amour qui augmente en moi.

J'ai si mal dans mon coeur brisé,

Et je ne sais pas si encore je tiendrai,

Sous le poid de cette souffrance,

Je me suis perdue dans une détresse immense.

 

19:55 Écrit par l'ange a perdu ses ailes dans pensées | Lien permanent | Commentaires (18) |  Facebook |

25/11/2006

tristesse de ma vie

J'ai l'impression d'avoir tout gaché...
J'ai honte de tout ce que j'ai fait...
Quand j'écris ces mots je pleure...
Quand j'écris ces mots j'ai peur...
J'aimerais pouvoir tout changer...
J'aimerais pouvoir tout arrêter...

18:55 Écrit par l'ange a perdu ses ailes dans pensées | Lien permanent | Commentaires (11) |  Facebook |

23/11/2006

pardonne moi

visage de fleur

 

Je regrette ce que je t'ai dis aujourd'hui,
Maintenant je vais essayer de me contrôler,
Me métriser un peu et arrêter de te harceller,
Mais sache que je ne peux pas m'empêcher de t'aimer,
Cet amour si proche de la folie...

17:33 Écrit par l'ange a perdu ses ailes dans pensées | Lien permanent | Commentaires (12) |  Facebook |

18/11/2006

chance de vivre

amnesty international4 amnesty international1
Quand on se dit que dans d'autres pays,
Des gens sont tués, torturés, emprisonnés,
Pour n'avoir fait que dire ce qu'ils pensaient,
Et que nous on se plaint de nos vies,
Alors qu'on a la chance d'avoir la liberté,
Et que d'autres n'ont aucun droit,
Même pas celui de vivre, que d'obeir aux pires lois,
Pensez à eux et faites tout pour les sauver...
amnesty international

Voilà un poème inspiré en cours d'Education Civique...
Dire que dans certains pays on tue des gens juste parce qu'ils ont dit un mot de trop... juste parce qu'ils sont contre le mal qu'on leur fait... Il y a des enfants qu'on envoit vivants sauter sur mines pendant les guerres pour que les soldats puisent passer sur les terrains déminés...
Voilà quelques lignes pour pas qu'on oublie que nous avons la chance de vivre dans un pays comme la France...

amnesty international charnier paradisiaque

20:00 Écrit par l'ange a perdu ses ailes dans pensées | Lien permanent | Commentaires (14) |  Facebook |

16/11/2006

refuge inexistant

pomme de lamour

J'ai vu tes mains qui jamais ne me toucheront,
J'ai observé tes lèvres qui jamais ne m'embrasseront,
Je me suis rendue compte en te regardant,
Que j'ai tout gaché simplement en t'aimant...
 
 
Je soupire en pensant au refuge que j'aurais pus avoir,
Serrée dans tes bras, pleines d'amour et d'espoir,
Mais ce n'est qu'un rêve d'enfant que je devrais oublier,
Mais je vis en te voyant, et je meurs à force de rêver...
 
 
Je reste en vie seulement pour mes amies,
Mon coeur brisé par la douleur de t'aimer,
Rongé par la souffrance de la mélancolie,
Je ne meurs pas grace aux conseils de l'amitié...

 

17:41 Écrit par l'ange a perdu ses ailes dans pensées | Lien permanent | Commentaires (11) |  Facebook |